jeudi 17 mars 2022

13:27

LEGISLATIVES 2022 - Hankach dénonce des actes « maléfiques » visant à reporter le scrutin

La source: Kataeb.org

Le chef de la permanence régionale du parti Kataëb dans le caza du Metn, Elias Hankach, a dénoncé les actes « maléfiques » visant à reporter la tenue des élections législatives, prévues le 15 Mai 2022.

« La détermination du peuple est plus forte que l’idéologie subversive et maléfique véhiculée par certaines parties pour reporter le scrutin. L’affaire des Mégacentres de vote, la volatilité délibérée de la parité livre-dollar et la situation économique en sont des exemples patents. Les élections se tiendront à la date prévue, sauf si nous sommes confrontés à un évènement sécuritaire majeur, d’autant plus que la classe dirigeante à les cartes en main pour provoquer le report des législatives », a déclaré Hankach, candidat à l’un des quatre sièges maronites du Metn, dans une interview accordée à La Voix du Liban, 100.5 FM.

Et d’ajouter : « L’Etat est impuissant et défaillant à tous les niveaux, c’est le cas aussi de son réseau diplomatique à l’étranger. Les employés du consulat du Liban à Dubaï, dont le nombre s’élève à 12, ne pourront pas gérer les engorgements provoqués par l’affluence de près de 21 000 électeurs. Par ailleurs, le processus d'allocations budgétaires aux représentations diplomatiques affiche des retards, ce qui risque d’empêcher le recrutement du personnel électoral nécessaire au bon déroulement du scrutin et de provoquer des scènes de chaos. »

Hankach a en outre commenté la décision des anciens chefs de gouvernement de s’abstenir de participer aux élections, en disant : « Il ne fait aucun doute que le retrait politique de Saad Hariri a laissé un vide, cependant l’avenir d’une communauté, sunnite ou autres, ne devrait pas dépendre des décisions prises par son dirigeant. La direction change de main, et le peuple fera son choix lors des législatives. Il ne fait aucun doute que la situation actuelle provoque l’inquiétude de la communauté sunnite, cependant les forces pro-changement sont capables d’offrir une alternative à la classe dirigeante défaillante et de lutter contre la présence d’un Etat dans l’Etat. »

Et de conclure : « La formation de la liste des candidats Kataëb au Metn s’achève bientôt. Nous sommes en négociation avec les forces pro-changement dans le Metn et nous sommes prêts à nous sacrifier pour faire face aux forces corrompues. »