mercredi 13 avril 2022

17:14

Communiqué du bureau politique du Parti Kataëb - 12/04/2022

La source: Kataeb.org
Auteur: Kataeb.org

Le Bureau politique du parti Kataëb a tenu sa réunion hebdomadaire dirigée par le chef du parti, Samy Gemayel, et après délibération, le communiqué suivant a été publié :

Il semblerait que le Hezbollah ait lancé l’ordre d’attaquer le parti Kataëb après l'échec des tentatives menées ces dernières années pour le séduire ou l'intimider. Des campagnes sont orchestrées par le « parti de Dieu » et ses partis satellites. Hassan Nasrallah semble toujours ignorer les combats politiques menés par le parti Kataëb depuis trente ou quarante ans.                                                              

Depuis sa création, le Parti Kataëb a lutté contre toutes les tentatives de mainmise sur le Liban, sa souveraineté et sa libre décision. Dans les universités, il s'est dressé face à l'occupation syrienne que vous souteniez, et sur les places publiques il s'est battu pour réclamer la liberté, la souveraineté et l'indépendance, que vous avez remises aux mains de l'occupant, en brandissant le slogan « Merci, la Syrie ». Le Parti Kataëb a défié la campagne d’assassinats qui a fauché le fleuron de la jeunesse libanaise, notamment Pierre Gemayel et Antoine Ghanem, alors que vous cachez et protégez toujours leurs assassins.

Le parti Kataëb a résisté en mai 2008 à votre invasion à Beyrouth et au Chouf alors que vous cherchez à protéger votre arsenal militaire. Il a également aidé le Liban à se relever des décombres après la guerre destructrice de juillet 2006 couronnée par votre slogan « Si je savais ». Le parti Kataëb a aussi participé à la collecte des restes humains suite à la double explosion au port de Beyrouth, alors que vous empêchez les auteurs de ce « crime du siècle » de rendre des comptes et privez les familles des martyrs du droit à la justice.

Le parti Kataëb s'est dressé face à vos gouvernements défaillants, vos accords et marchandages, votre loi électorale taillée sur mesure pour régner sur le pays, vos budgets fictifs, vos campagnes de recrutement à saveur électoraliste, vos politiques fiscales ayant plongé le pays dans la faillite totale, et votre silence à l’égard de la controverse entourant la gestion des contrats liés à l’exploitation des navires producteurs d’électricité. Résultat : nous sommes noyés dans l’obscurité. Nous sommes aussi engloutis par les déchets à cause de votre indifférence à l’égard de l’instauration et de la réhabilitation criminelles des décharges brutes. Vous avez planifié le torpillage des projets de réformes du gouvernement en vous basant sur votre force de dissuasion (armes illégales), et contraint le Liban à demeurer otage des agendas régionaux.

Les propos du chef du courant patriotique libre, Gebran Bassil, concernant les revendications ministérielles présumées exprimées par le parti Kataëb dans la foulée du compromis présidentiel de 2016, s’inscrivent dans la continuité des discours diffamatoires tenus par les ténors de l’axe de la résistance. Les offres et propositions de nos alliés de l’époque n’ont pas trouvé d’écho favorable lors des consultations politiques au siège du parti, à Saïfi, car les Kataëb ne marchandent pas. Vos diatribes ne changeront pas la réalité : vous, et vos partenaires, avez remis les décisions souveraines du Liban entre les mains du Hezbollah et isolé le pays du reste du monde. Il s’agit de principes et de constantes sur lesquels le parti Kataëb ne transige pas.

L’injonction du Hezbollah a également visé le camp de l’opposition dans la circonscription Kesrouan - Jbeil. Le candidat Kataëb, Salim al-Sayegh, a été victime d’une campagne de diffamation orchestrée à son encontre par Farid Al-Khazen et Emile Naufal. Les propos tenus par ces deux hommes à l’égard du vice-président du parti Kataëb ne s’inscrivent pas dans les traditions des habitants de cette circonscription. Ils s’apparentent davantage au langage de leurs maîtres à Haret Hreik.