mercredi 25 août 2021

01:08

Communiqué du bureau politique du Parti Kataëb - 24/08/2021

La source: Kataeb.org

Le Bureau politique des Kataëb a tenu sa réunion hebdomadaire présidée par le chef du parti, Samy Gemayel. Dans un communiqué, les participants ont déploré les mesures « imprudentes » prises par le gouvernement pour tenter de juguler la crise économique qui frappe de plein fouet le Liban. Des mesures qui se sont toutes soldées par des échecs et dont les répercussions s’abattent sur les Libanais humiliés au quotidien et qui souffrent de privations multiples, alors qu'ils aspiraient au progrès, au développement et à construire un pays digne. » note le communiqué.

« La vie est devenue insupportable et aucun peuple n'a la capacité de coexister avec ces misères. L’augmentation unilatérale du prix des carburants, sans aucun plan de soutien aux Libanais les plus démunis, n’est pas sans conséquences sur l’ensemble de l’économie nationale. La hausse dérisoire de l’allocation journalière de transport et la prime de 13ème mois risqueraient d’enflammer les prix et d’attiser l’inflation. » poursuit le communiqué.

Le bureau politique du parti Kataëb a déploré les pratiques de la classe dirigeante, avide de pouvoir, et ses politiques ne servant que ses propres intérêts. « Ils sèment la discorde dans leur propre camp afin d’aiguiser le confessionnalisme et le régionalisme à la veille des élections. L’absence de souveraineté ne les concerne pas,  et la prise en otage du pays afin de servir le projet du Hezbollah ne les ébranle pas. » précise le communiqué. 

« L'annonce du secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah concernant l’arrivée d’un pétrolier iranien au Liban et le silence des autorités à ce sujet démontrent une nouvelle fois l’emprise croissante de l’Iran sur le Liban. » déplore le communiqué. 

« Le vide et le chaos sont souhaités par le Hezbollah qui se targue d’enfreindre les lois internationales et locales pour régner en maitre absolu. » Selon le parti Kataëb, les tractations en cours en vue de la formation d’un nouveau gouvernement font partie d’une « comédie » qui vise à « tromper » les Libanais. 

Sur un autre plan, le bureau politique des Kataëb a une nouvelle fois dénoncé les tentatives de la classe dirigeante de torpiller l’enquête sur la double explosion au port de Beyrouth, saluant la mobilisation des familles des victimes qui ont déjoué les manigances du Parlement. La chambre des députés cherche clandestinement à sauver les personnes impliquées dans la catastrophe en refusant de lever les immunités et en tentant de dessaisir le juge d’instruction Tarek Bitar du dossier et de renvoyer l’affaire devant la Haute Cour de Justice. « D’autres enquêtes piétinent, celle de l’explosion catastrophique d’un dépôt de carburant le 14 août dernier à Tleil, dans la région du Akkar, au Liban-Nord, ainsi que celle des attentats meurtriers contre les mosquées Al-Taqwa et Al-Salam, à Tripoli, il y a huit ans. » souligne le communiqué. 

« Il est interdit d’abdiquer et de succomber aux complots qui se trament contre tout un peuple, et les Libanais ont prouvé à maintes reprises qu’en fin de compte ils se soulèvent pour retrouver leur souveraineté et leur autodétermination, abstraction faite de la gravité des défis. » précise le communiqué. 

Le Bureau politique des Kataëb a enfin réaffirmé la nécessité pour la communauté internationale, les pays arabe et les pays amis, de jouer un rôle actif afin de protéger les Libanais des griffes de la classe dirigeante et de leur permettre d'exprimer leurs choix lors des législatives.