mardi 31 août 2021

20:16

Communiqué du bureau politique du Parti Kataëb - 31/08/2021

La source: Kataeb.org

Le Bureau politique des Kataëb a tenu sa réunion hebdomadaire présidée par le chef du parti, Samy Gemayel. Dans un communiqué, les participants ont déploré « l’effondrement total » de l’Etat libanais désormais soumis à la loi de la jungle et où les forces en présence règnent en maître. 

« Ils ne tiennent pas compte des lois ou de la constitution et provoquent l'effondrement totale afin de contrôler pleinement le pays qui navigue désormais sans capitaine. Aucun responsable n’envisage une solution pour mettre fin à l’humiliation quotidienne du peuple. Ils ne se soucient que de leurs propres intérêts

Selon le parti Kataëb, les crises à répétition qui secouent le Liban ne sont que le résultat direct de la dissolution des institutions et de la division de l'État. 

« Le compromis de la « présidentielle de 2016 » a livré le pays aux mains du Hezbollah qui fait désormais la promotion de médicaments iraniens et importe à son compte du carburant de la République islamique. Le Hezbollah envisage même des accords avec des compagnies iraniennes spécialisées dans l’extraction de pétrole, faisant fi des conséquences dangereuses de telles décisions. »

Dans ce contexte, le parti Kataëb a mis en garde contre un « isolement » du Liban sur la scène internationale, et contre de sévères sanctions: un embargo commercial et une exclusion du système bancaire mondial. 

Par ailleurs, le bureau politique des Kataëb a déploré les récents incidents sécuritaires qui ont éclaté dans plusieurs régions du Liban (dernier en date, l’attaque de biens civils et de lieux sacrés chrétiens à Maghdouché, au Liban-Sud), estimant qu’ils s’inscrivent dans le cadre d’un plan orchestré par l’alliance de la mafia et de la milice afin d’attiser les tensions sectaires. 

« Les instigateurs des violences sont connus de tous, et leur objectif est « l’intimidation ». Ils souhaitent consacrer l'absence de l'État afin de faire régner l’anarchie et la loi du plus fort. »

Le parti Kataëb a en outre dénoncé les abus de ceux qui œuvrent de connivence avec la classe dirigeante afin d’accélérer l’effondrement du pays. 

« Tous ceux qui stockent à des fins lucratives des marchandises ou des produits de première nécessité indispensables à la survie des Libanais, contribuent à l’humiliation du peuple. Ils doivent tous rendre des comptes, quelles que soient leurs affiliations politiques ou leurs religions. » 

A l'occasion du quatrième anniversaire de la bataille de Fajr al-Jurud (opération menée par les Forces armées libanaises (FAL) contre Daech dans les zones reculées d’Ersal, à la frontière Libano-syrienne en 2017), le parti Kataëb a salué l’engagement des FAL dans leur lutte contre le terrorisme. 

« L’armée a payé par le sang, et au prix d’énormes sacrifices, la protection de la souveraineté et de la sécurité nationale. Aujourd’hui, l’armée souffre de la faim, de la soif et d’un manque cruel d’éléments de base pour accomplir sa mission. » conclut le communiqué.