mardi 10 mai 2022

01:39

LEGISLATIVES 2022: Gemayel à Nasrallah « Détrompe toi. Nous n’allons pas capituler ! »

La source: Kataeb.org

Le chef du parti Kataëb, Samy Gemayel, a appelé les Libanais à prendre la bonne décision lors des législatives du 15 mai, et à voter pour le candidat de l’opposition qu’ils soutiennent.

« La victoire sera celle du Liban. Nous allons nous retrouver au Parlement aux côtés de nos alliés du Kesrouan, du Nord, de Beyrouth, de Zahlé, de Baabda, du Chouf, de Aley, de Jezzine, de Tripoli et du Akkar. Nous formerons un nouveau bloc parlementaire solide et indépendant de la classe politique afin d’offrir aux Libanais une alternative et de construire un nouveau Liban », a déclaré Gemayel lors d’un rassemblement électoral à Bauchrieh, dans le Metn.

Et d’ajouter: « Vous nous avez fait confiance par le passé, et vous avez réalisé que nous n’avions jamais délaissé les intérêts du Liban et des Libanais. Nous maintenons le cap dans cette direction. En votant pour les forces pro-changement, vous votez pour ceux en qui vous avez confiance, ceux qui n’ont pas fait de compromis, ceux qui sont restés inébranlables face aux assassinats. »

Gemayel a par ailleurs tiré à boulets rouges contre le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, qui a violemment attaqué les partis politiques libanais, dont les Kataëb, s’opposant aux armes de la résistance.

« Détrompe toi. Nous n’allons pas capituler pour que tu contrôles le pays, te débarrasses de nous, et que tu contrôles l’avenir de nos enfants. Nous souhaitons vivre comme bon nous semble et non pas comme tu le souhaiterais. Seule l’armée à la responsabilité de nous défendre. Quand elle fera appel à nos renforts, nous rejoindrons ses rangs sous le commandement de l’Etat que nous aimons pour défendre le Liban », a déclaré Gemayel devant un parterre conquis de partisans, sympathisants, et cadres du parti. Ses colistiers au sein de la liste électorale « A bord du changements » (Metn, Mont-Liban II) étaient également présents: Élias Hankach, Simon Abou Fadel, Samir Saliba, Rima Njeim, Krikor Mardikian et Mona Sokkar Labaki.