mercredi 25 mai 2022

12:15

Souveraineté, Réforme, Justice… Le parti Kataëb donne le ton de sa bataille parlementaire

La source: Kataeb.org

Le bureau politique des Kataëb a tenu sa réunion hebdomadaire dirigée par le chef du parti, Samy Gemayel. Dans un communiqué, les participants ont salué la mobilisation des Libanais et de leurs compatriotes de la diaspora lors des législatives du 15 mai. 

« Cette mobilisation a permis de changer l’équilibre des forces au sein du Parlement, et d’instaurer un changement en dépit des campagnes de propagande et d’intimidation. La majorité des Libanais refuse toute mainmise sur leur pays et souhaite libérer le Liban et son peuple des politiques conclues sur la base de compromis pour arrondir les angles », note le communiqué. 

Le parti kataëb a également remercié tous ceux qui ont voté en faveur de ses candidats, qui ont confiance en sa ligne politique, et qui soutiennent son discours. 

Et d’ajouter: « Nous nous engageons à maintenir nos positions, à dire la vérité et à œuvrer en faveur de la justice afin d’honorer nos promesses de construire un nouveau Liban souverain, développé, indépendant, et ouvert sur le reste du monde. »

Le bureau politique des kataëb a par ailleurs mis en garde contre toute tentative de conclure des compromis et des marchandages au détriment des intérêts du Liban et des Libanais, comme ce fut le cas lors de la période qui a précédé les élections législatives.

« Nous lutterons contre ces tentatives au sein du parlement comme nous l’avions fait lorsque nous n’étions pas représentés à la chambre des députés. Nous ne participerons pas aux réunions de partage des quotes-parts. Nous ne voteront pas pour un président et vice-président de la chambre, ou encore un premier ministre et un président de la république qui défendent bec et ongles les armes du Hezbollah », souligne le communiqué. 

Le parti kataëb a enfin appelé à la formation rapide d’un gouvernement afin de paver la voie aux réformes, aux négociations avec le fonds monétaire international, et de mettre un terme à l’effondrement économique. 

« Il faut briser l’étau économique et social qui étreint les Libanais en formant un gouvernement doté de personnalités compétentes en qui les Libanais et la communauté internationale ont confiance, capables d’œuvrer loin des chantages et des blocages qui ont torpillé l’action des précédents gouvernements d’union nationale », conclu le communiqué.